Monsieur le principal,
Madame la principale adjointe,

Tout d'abord nous tenions à remercier vivement madame Blasco d'avoir pris le temps nécessaire pour nous recevoir longuement dans son bureau vendredi dernier avec le professeur d'allemand de 3ème, afin de répondre à nos questions concernant l'intervention confiée à SOS homophobie.

N'ayant pas assisté elles-mêmes à la présentation, elles n'ont pu nous donner suffisamment de précisions quant-à son contenu.

Nous sommes donc allés nous renseigner sur le site de cette association, http://www.sos-homophobie.org/
Ce que nous y avons vu nous a particulièrement choqués par les images affichées et le contenu des publications, nettement militantes.

Jugez vous-même :
- "Tomber la culotte" : http://www.sos-homophobie.org/sites/default/files/brochure-information-sexualite-femmes.pdf
- "Guide Gay de la drague" : http://www.sos-homophobie.org/sites/default/files/guide_gay_de_la_drague.pdf
Pour ne citer que celles-ci !

La neutralité de l'école publique républicaine nous semble difficilement compatible avec le militantisme affiché de cette association, dont le but n'est pas seulement la prévention contre les discriminations à caractère homophobe, mais la promotion de l'homosexualité.

Par ailleurs, nous avons pu constater qu'ils incluent dans leur présentation aux élèves un support vidéo de 10 à 15 minutes ( http://www.sos-homophobie.org/interventions-en-milieu-scolaire/precisions-sur-nos-interventions ).
Compte tenu des images particulièrement choquantes que nous avons pu voir sur le site ou les brochures, nous aimerions pouvoir en connaître le contenu avant la présentation à nos enfants.

Nous souhaitons qu'il soit mis en place une information contre toutes les discriminations et tous les harcèlements que subissent quotidiennement les élèves, et qui sont également sources de grandes souffrances.

Constatant que vendredi dernier il n'y avait pas la moitié des parents qui étaient au courant de l'intervention de "SOS Homophobie", nous demandons qu'une information plus large et plus complète puisse être mise à la disposition des parents sur le choix des intervenants et le contenu des présentations.
Il nous semble indispensable que cette concertation se tienne en amont de l'intervention, afin que parents, professeurs et éducateurs puissent travailler ensemble en bonne intelligence, dans la transparence et la confiance.

En conséquence nous avons pris la décision de ne pas autoriser notre fille ______ à assister à cette présentation ce mardi 15 octobre. 

        X

        P.S. : nous vous remercions de bien vouloir faire suivre ce message à votre adjointe dont nous n'avons pas les coordonnées.